Le Parlement donne son feu vert pour une baisse des droits de douane importés à Taiwan

30
Les mandarines satsuma font partie des produits agricoles qui connaîtront une baisse des taxes à l'imporation à Taiwan (Image : Wikimedia Commons - Daderot)

Le Yuan législatif a adopté hier soir en troisième lecture un projet d’amendement introduisant une baisse des droits de douane à l’importation applicables à 15 produits issus de l’agriculture et de l’élevage. Une adoption qui s’inscrit dans une série de mesures visant à rendre Taiwan éligible au Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP, plus connue sous l’acronyme anglais de CPTPP).

Sont concernés entre autres l’igname japonais, le poisson frais et congelé, ou encore le miso. Les mandarines satsuma et le saké japonais voient ainsi leurs droits de douane réduits de moitié. Suite à l’opposition de députés du Kuomintang (KMT) craignant pour la compétitivité des produits taiwanais, la réduction des droits frappant l’igname japonais a été rehaussée à 12% au lieu des 8% proposés par le gouvernement.

Par ailleurs, conformément à un accord de coopération signé en 2017 avec le Paraguay, un des alliés diplomatiques de Taiwan en Amérique centrale, 29 produits de ce pays seront totalement exemptés de droits de douane.

Lorsque le gouvernement avait approuvé le projet d’amendement le 2 mai dernier, l’Administration des douanes du ministère des Finances avait estimé le manque à gagner induit d’environ 210 millions de dollars taiwanais, soit l’équivalent de 6 millions d’euros.