Les tours jumelles de Taipei perdent de nouveau leur constructeur

57
Le maire de taipei Ko Wen-je (Image : archives CNA)

Après cinq appels d’offres infructueux passés ces dix dernières années par la mairie de Taipei pour la construction de deux tours jumelles et le réaménagement de deux terrains jouxtant la gare centrale. Le projet, baptisé Gate of Taipei (Porte de Taipei) parce qu’il abrite le terminus de la ligne du métro reliant la capitale et l’aéroport international de Taoyuan, avait finalement été attribué au consortium MVRDV, composé du promoteur immobilier malaisien Malton Berhad et de la société de développement immobilier hongkongaise Nan Hai en décembre dernier.

Cette semaine, le ministère de l’Economie a rebouté le consortium après l’évaluation menée par la commission sur les investissements. La porte-parole de la commission, Yang Shu-ling (楊淑玲), a défendu la décision du ministère au motif que le promoteur hongkongais, dont les capitaux principaux sont chinois, représente un risque pour la sécurité nationale de Taiwan.

Le maire de Taipei Ko Wen-je (柯文哲) a indiqué qu’il respectait la décision du ministère, tout en soulignant que ce rejet risque de devenir un obstacle majeur aux investissements étrangers à l’avenir, faute de normes claires définissant les préoccupations de sécurité de la nation. La municipalité de Taipei doit dorénavant gérer le dossier avec la société hongkongaise qui peut faire appel de la décision du ministère de l’Economie.