Présidentielles de 2020 : Washington s’engage à aider Taiwan à se préparer contre l’interférence chinoise dans la campagne

21
Le secrétaire adjoint à la Défense pour les affaires de la région Asie-Pacifique Randall Schriver a déclaré que Washington aidera Taipei à se prévenir contre les interférences chinoises dans la prochaine campagne présidentielle (Image : CNA)

Le secrétaire adjoint à la Défense pour les affaires de la région Asie-Pacifique Randall Schriver a déclaré que Washington aidera Taipei à se prévenir contre les interférences chinoises dans la prochaine campagne présidentielle.

Lors du Forum des politiques asiatiques qui s’est conclu hier, Randall Schriver a précisé que Washington et Taipei avaient déjà commencé à discuter du problème, précisant que des interférences étaient déjà arrivées et devraient, de toute évidence, se reproduire dans la nouvelle campagne. On pense par exemple aux exercices militaires et aux tirs de missiles en 1996, ou encore à la tentative d’intimidation du premier ministre chinois de l’époque Zhu Rongji (朱鎔基).

Schriver a ajouté que les techniques chinoises d’interférence se faisant de plus en plus nombreuses et sophistiquées, Taiwan et les Etats-Unis devront porter une attention toute particulière aux cyberattaques et à la manipulation des réseaux sociaux en améliorant les capacités et les savoir-faire taiwanais.

Egalement présent, le président de l’Institut Américain à Taiwan (AIT) James Moriarty a ensuite déclaré aux journalistes que Pékin devait chercher une solution acceptable pour les deux côtés du détroit. Il a d’ailleurs estimé que la formule « un pays, deux systèmes » n’intéresse pas les Taiwanais.