Taiwan proscrit les produits contenant du mercure à l’horizon 2021

49
Taiwan bannit les produits à base de mercure (image Pixabay)

La commission ministérielle en charge de la protection de l’environnement a annoncé la décision du gouvernement d’interdire à la production et à l’import-export les thermomètres, sphygmomanomètres, piles, lampes et autres produits contenant du mercure d’ici 2021.

Reconnu comme produit nocif pour la santé et polluant l’environnement, de nombreux pays interdisent le mercure depuis l’entrée en vigueur de la « convention de Minamata » le 16 août 2017 des Nations unies.

Hsieh Yein-rui (謝燕儒), du bureau des substances toxiques de la commission ministérielle pour la protection de l’environnement, a rappelé que Taiwan a classé le mercure comme substance de première catégorie en termes de toxicité dès 1991 puisqu’une fois ingéré ou inhalé, il est difficilement éliminé du corps et peut provoquer des symptômes comme de la nausée, des vomissements ou des douleurs abdominales. Il peut surtout endommager les organes vitaux comme le cerveau, les reins, les poumons ou encore le foie.