Taiwan annonce l’interdiction des gants médicaux poudrés à partir de 2021

27
Vers une interdiction des gants poudrés en médecine et chirurgie à Taiwan (illustration Pixabay)

Le ministère de la Santé vient d’annoncer sa décision d’interdire l’importation et la production locale des gants médicaux poudrés d’ici 2021. Une responsable du bureau pharmaceutique du ministère, Wu Cheng-ning (吳正寧), a justifié cette décision par des raisons sanitaires, expliquant que le contact répété ou régulier à ces gants poudrés peut provoquer des réactions allergiques du corps médical, ou des inflammations cutanées allant jusqu’à un risque réel d’infection des patients.

Les gants poudrés à usage médical sont fabriqués à base de fécule de maïs, ce qui peut provoquer des allergies. Le ministère de la santé entend les proscrire entièrement d’ici 2021. Cependant, pour des raisons commerciales, les produits fabriqués ou importés avant le 31 décembre 2020 seront encore tolérés sur le marché. Pour tous les autres cas, toute infraction encourt une amende de 60 mille à 50 millions de dollars taiwanais, soit entre 1710 et 1,42 millions d’euros ou une peine d’incarcération pouvant aller jusqu’à trois ans de prison.

Selon les données du ministère de la Santé, entre 2014 et 2016, ce sont plus de 10 millions de gants poudrés utilisés en médecine ou chirurgie à Taiwan contre 500 000 à 600 000 paires de gants non poudrés, plus onéreux. Ces gants médicaux poudrés sont interdits en Allemagne depuis 1998, aux Etats-Unis depuis 2017 ou encore au Japon et aux Philippines depuis le début de cette année.