L’Academia Sinica fait une avancée pour lutter contre le coronavirus MERS

53
academia sinica travaille sur un vaccin contre le MERS-CoV (image CNA)

Le syndrôme respiratoire du Moyen-Orient provoqué par un coronavirus a déjà infecté 2 300 personnes dans le monde dont 850 sont décédés. Le taux de mortalité approche les 40%. Jusqu’à présent, aucun vaccin ni médicament n’existe pour lutter de manière efficace contre cette maladie. Hu Che-Ming (Jack Hu胡哲銘) de l’Academia Sinica, Chen Hui-wen (陳慧文) de l’Université nationale de Taiwan et une équipe de l’Université d’État du Texas viennent d’annoncer avoir développé un vaccin à base de nanoparticules contre le coronavirus.

Hu Che-Ming a expliqué que l’intérieur du virus étant creux, de nombreux agents infectieux s’y cachent :  « A l’intérieur de la capside, il nous est possible de profiter des espaces pour installer des agents capables de stimuler la réponse immunitaire. Et à la surface de la capside, nous plaçons des antigènes du MERS. Cela nous permet de développer un vaccin extrêmement similaire au virus du MERS-CoV sans pour autant avoir de risque viral. » L’équipe de chercheurs a indiqué que le vaccin est à présent au stade d’études cliniques et que sa production commerciale pourra débuter d’ici six à sept ans.